Origine des bonbons

Les bonbons ont toujours été recherchés, à commencer par l'antiquité où les sucreries au miel étaient très recherchées. Un succès qui est toujours d'actualité !

Sucre et bonbons : une histoire vieille de plusieurs millénaires

L'histoire des sucreries et des bonbons remonte aux Perses et à leur découverte du miel. Ce n'est qu'au 4e siècle avant Jésus-Christ que le secret des Perses est dévoilé, grâce à Alexandre Le Grand qui rapporte les roseaux à l'origine du miel pour en cultiver le long du bassin méditerranéen.1

Les Romains raffolaient aussi des sucreries, comme le montrent les distributions de dragées qu'ils faisaient lorsqu'ils avaient des invités2.

La confiserie commence à se développer au 12e siècle avec la découverte de la canne à sucre, même si en Europe le sucre reste une denrée rare jusqu'au 14e siècle. Le commerce du sucre en Europe commence avec l'Italie qui est le premier pays à en importer3. Avec la commercialisation du sucre, le 14e siècle voit apparaître de nouvelles recettes de confiseries.4

Un plaisir de la bourgeoisie

En France, les confiseries restent un plaisir destiné au roi et à sa cour, en partie à cause du prix très élevé du sucre. Au Moyen-Âge des épices et du sucre étaient mélangés pour faire des « épices de chambres ». Ces derniers, considérés comme les ancêtres des bonbons, étaient distribués aux invités de la cour des Rois pour qu'ils continuent à se régaler une fois dans leur chambre.5

Le 17e siècle est le moment où les pastille set les marrons glacés voient le jour. C'est aussi à ce moment que les confiseurs, aussi appelés marchands de plaisir6, ouvrent leurs premières boutiques à Paris4. Au vu des prix toujours élevés des confiseries, seule la bourgeoisie de l'époque se retrouvait dans ces boutiques.

Au 18e siècle la France se place en tête en matière d'inventivité et de recherche et proposent par exemple les sucres d'orge, les pastilles aux fruits, les gommes ou encore les réglisses3.

Démocratisation et industrialisation

Avec la découverte du sucre de betterave au 19e siècle, le sucre se démocratise et les bonbons se diversifient et se banalisent, notamment grâce à Napoléon 1er qui a encouragé les recherches sur l'extraction du sucre de betterave6.

Aujourd'hui la France se classe à la 8e place des producteurs mondiaux de sucre et au premier rang mondial des producteurs de sucre de betterave3. Avant le 19e siècle, la fabrication était artisanale, aucun ustensile n’était utilisé. Les premières usines de fabrication voient le jour à la fin du 19e siècle.

Ce n'est vraiment qu'à partir de 1920 que la fabrication du bonbon s'automatise. Dans les années 20, la machine à envelopper voit le jour pour garantir plus d'hygiène et améliorer l'esthétique. Dans les années 50, les bonbons vont commencer à être mis en sachets3.

Avec cette démocratisation du sucre, les confiseries ne sont plus réservées uniquement à la bourgeoisie et les petits artisans se raréfient. Le 20e siècle est la période de création de grands fabricants comme Haribo, fondé en 1920 par Hans Riegel7.

Tout sur le bonbon

De l'histoire des confiseries à l'incroyable success-story du Carambar, testez vos connaissances ou découvrez de nouvelles anecdotes sur l'origine des bonbons !